Le cycle des roches

Rappelons-nous les principaux types de roches: les roches ignées, les roches sédimentaires et les roches métamorphiques. N’importe lequel de ces trois types de roches peut se transformer en chacune des autres types de roches.

Par exemple, une roche ignée (ou métamorphique) soumise à l’altération superficielle se désagrègera pour former un sédiment, qui après avoir été transporté et s’être accumulé dans un bassin, donnera naissance à une roche sédimentaire. Autre exemple, une roche sédimentaire (ou ignée) peut être soumise à l’augmentation des conditions  de pression et température pour se transformer en roche métamorphique. Enfin, n’importe lequel de ces trois types de roches peut être soumis à des conditions de pression et température telles, que la roche pourra entrer en fusion et donner naissance à une nouvelle roche ignée.

C’est pourquoi les notions de fusion partielle d’une roche (qui produit un magma), d'altération et de sédimentation (qui produit un sédiment) et de variation des conditions de pression et température, produisant une roche métamorphique (transformations métamorphiques) sont l’expression des  processus essentiels qui permettent aux roches de se transformer en d’autre roches.

Une bonne compréhension globale de la tectonique des plaques vous sera désormais nécessaire pour appréhender les mécanismes géodynamiques à l'origine du cycle des roches. Il vous sera alors possible de décrypter l’évolution géologique d’une roche (ie. son histoire) pour la réintégrer à différentes échelles dans celle bien plus longue de la planète Terre.