Vidéo

Catégorie: Dosssiers thématiques | 10 juillet 2015 / Màj: 20 août 2015

Focus

Les documents audio/vidéo font partie de la palette d’outils pour l’enseignement. Ceux-ci n’ont cependant pas de valeur pédagogique en soi, et n’enrichissent l’enseignement que lorsqu’ils servent des activités pédagogiques visant des objectifs d’apprentissage explicites. Par conséquent une intégration réussie de ressources audio/vidéo dans l’enseignement nécessite au préalable d’établir un scénario pédagogique. Ce type de ressource peut par exemple faciliter la compréhension par les étudiants de nouveaux concepts en leur permettant d’aborder le contenu à leur rythme et d’y revenir autant de fois que nécessaire, ou en leur donnant des points de repère au moyen de résumés ou de synthèses de cours.

Aujourd’hui l’usage de ces ressources dans l’enseignement est encore nouveau et va évoluer progressivement en fonction de son appropriation par les étudiants et les enseignants. Voici des possibilités d’usages:

 
  • Augmenter le degré d’interactivité en face à face :

    présenter une partie du contenu avant le cours afin de libérer du temps en présentiel pour des activités participatives ;

  • Développer des stratégies d’apprentissage ou de résolution de problèmes :

    rendre explicite les étapes nécessaires à la résolution de problèmes, demander aux étudiants de présenter leur démarche, demander aux étudiants de chercher et commenter du matériel complémentaire qui est ensuite mis à disposition de tous les étudiants, enregistrer un modèle de situation (défense de mémoire, méthode d’interview,…) ;

  • Donner des points de repère :

    proposer des résumés ou des synthèses de cours ou les faire réaliser par les étudiant ;

  • Faciliter la compréhension par les étudiants de concepts compliqués :

    expliquer un concept compliqué pour permettre à l’étudiant d’aborder le contenu à son rythme et d’y revenir autant de fois que nécessaire ;

  •  Motiver les étudiants pour un contenu :

    donner des exemples d’application du contenu avant le cours (captatio benevolentiae), connecter le contenu du cours ex cathedra à venir avec celui des cours précédents, montrer des expériences irréalisables en face à face ;

     

  • Elargir la perception d’un domaine :

    résumer une conférence ou une publication, présenter une avancée majeure dans le domaine, un interview d’expert, amener d’autres points de vue d’un même domaine, enregistrer une lecture de texte littéraire par l’auteur ou les expositions temporaires organisées à l’UNIL ;

  • Initier la discussion :

    faire des remarques provocatrices avant le cours ex cathedra, demander aux étudiants de prendre position via un enregistrement audio/vidéo puis en débattre en face à face, demander à chacun de présenter son expérience personnelle ;

  • Faciliter le feedback :

    enregistrer des commentaires (audio), qui peuvent ensuite être consultés par les étudiants de façon flexible ;

  • Faciliter l’utilisation d’outils spécialisés :

    réaliser des guides audio/vidéo pour montrer le fonctionnement d’un outil ou d’une application ;

  • Faciliter l’organisation d’excursions :

    proposer des consignes et descriptions du parcours ;

  • Donner l’accès à des ressources difficilement accessibles:

    présenter une visite de site archéologique, de musée.

Formations

9 décembre 2015 : L’analyse et l’annotation de vidéos comme outil d’enseignement

Ces formations sont organisées conjointement avec le CSE (voir la liste).

« En publiant des fichiers audio/vidéo sur le réseau universitaire de l’UNIL vous attestez en être l’auteur ou en avoir acquis les droits, et assurez le bon respect du droit à l’image des figurants. »

Informations sur les droits et licences

Trois types d’utilisation

Diffuser des tutoriels en enregistrant des screencast

Dans ce cas, l’enregistrement audio/vidéo n’a pas pour objectif de remplacer le cours ex cathedra, mais d’en être un outil complémentaire. L’enregistrement de séquences courtes, d’une durée optimale de 5 à 10 minutes, qui assument une fonction pédagogique précise est encouragé. Cette approche permet par exemple à l’enseignant de libérer du temps pendant les cours en présentiel pour des activités participatives qui profitent du contexte du face à face, comme par exemple répondre aux questions des étudiants, discuter des exercices, et alimenter des débats. Il faut toutefois être attentif au fait que le matériel produit doit être complémentaire et non additionnel. Cela nécessite une adaptation du cours en face à face et une intégration du temps de visionnement dans l’organisation du travail de l’étudiant.

Devoir étudiant

La production de ressources audio/vidéo comme activité d’apprentissage mise en œuvre par les étudiant-e-s eux-mêmes permet une interaction plus active avec la matière enseignée, et/ou l’acquisition de compétences transversales, comme l’amélioration de l’expression orale des étudiants, ou le renforcement de la compétence de collaboration dans un groupe. Cette approche permet également de pallier aux problèmes des étudiants qui n’osent pas s’exprimer librement en classe. Ce type de ressource peut faire l’objet d’une évaluation ou être utilisé comme du matériel d’apprentissage pour tous les étudiants. Dans ce cas, il est important de s’assurer que le matériel produit par les étudiants soit d’une qualité appropriée.

Analyse de pratique

Pour ce type d’utilisation, l’étudiant-e est filmé en train d’accomplir une tâche; ceci peut être un discours pour convaincre des investisseurs, une plaidoirie, un discussion dans une langue étrangère, l’examen d’un patient simulé, etc. L’étudiant-e analyse ensuite sa vidéo à l’aide de critères fournis par l’enseignant-e. Dans certains cas, l’analyse peut se faire en groupe.
Le but de cette utilisation est d’encourager les étudiant-e-s a mener une pratique réflexive et ainsi à s’améliorer. Afin que cet exercice aie de l’impact, il est important que les étudiant-e-s soient guidés au départ, par exemple avec des questions auxquelles répondre lors du visionnement de la vidéo.

Quelques outils

Switchcast est un outil très utile pour créer et partager des vidéos avec les étudiant-e-s. En plus de permettre d’enregistrer des vidéos à l’aide de Switchcast Recorder (ou de déposer une vidéo déjà produite) , le grand avantage de Switchcast est la gestion des droits d’accès. De part son intégration dans Moodle, il est en effet possible de donner un accès à une classe, un groupe d’étudiant-e-s ou un seul étudiant-e. Ceci évite la problématique des droits d’accès que l’on rencontre avec Youtube ou Vimeo par exemple.
De plus, avec l’option Annotate!, il est possible de demander aux étudiant-e-s de faire des annotations sur une vidéo, par exemple, pour faire une analyse ou pour donner du feedback. Cette option est aussi disponible pour l’enseignant-e. Le tout, avec toujours une gestion très complète des droits d’accès.

En savoir plus: notice Switchcast

Exemples d’usages concrets:

Simuler un entretien patient-médecin

Dans le cadre du cours Annonce de Mauvaises Nouvelles donné en Médecine, les étudiant-e-s font une simulation d’un entretien médecin-patient où ils doivent annoncer un diagnostique difficile. L’entretien filmé, ce qui permet de donner un feedback précis aux étudiant-e-s, par exemple sous forme d’annotations sur la vidéo.

Exemple de projet: Communication Médecin-malade.

Analyser les arguments-clés d’un discours politique filmé

Dans le cadre d’un cours d’Histoire Politique, un enseignant souhaite que ses étudiant-e-s apprennent à identifier les arguments véhiculés par un discours politique. En utilisant l’application Annotate! il peut insérer des questions dans la vidéo (p.ex. « Pourquoi l’orateur fait-il appel au sentiment d’orgueil national à ce moment du discours ? ») pour guider les étudiant-e-s. Il peut aussi demander à ces derniers d’analyser un discours sous forme d’annotations.

Reste à faire:

  • mettre les slideshows pour les différents types d’utilisation
  • trouver le lien du projet « Analyser les arguments clé d’un discours politique filmé » (boîte à droite)
  • mettre à jour la vidéo de Marc (qui ne fonctionne pas)
  • Faire la fiche sur l’analyse et annotation de vidéo (la fiche existe mais est vide)
  • Remplacer la description HVA par UniPlay (en temps voulu)
  • ajouter les activités d’enseignement avec les vidéos qui ont été mises en visibilité publique